L'ebola vu de la perspective de notre hypocondriaque préféré. Âmes sensibles, s'abstenir.

La semaine dernière, 8 membres d'une équipe comprenant des médecins, des responsables locaux et des journalistes ont été assassinés en Guinée. Leurs corps ont été retrouvés dans une fosse septique près de Nzérékoré. Les membres du village responsables du crime croyaient qu'ils allaient propager le virus ebola au lieu de les éduquer.

Après 7 mois de crise, la peur et la confusion sont à leur paroxysme. 
 


Crédit photo : bussykween/tumblr.com

En date du 17 septembre, il y avait 5 843 cas d'ebola confirmés et 2 803 morts dans 6 pays, soit la Lybie, la Sierra Leone, la Guinée, le Nigéria, le Sénégal et la République du Congo. Certains spécialistes du Center for Disease Control (CDC) estiment que 1,4 million de personnes seront infectées d'ici janvier 2015. C'est la plus grosse épidémie du virus depuis sa découverte en 1976.

En tant qu'hypocondriaque certifié, je capote un peu. Je capote pas mal en fait. Je me réveille le soir en damnant les avancements technologiques qui font que les gens peuvent se déplacer d'un pays à l'autre plus rapidement que jamais. Je sacre contre la pauvreté et le manque d'accès à l'éducation, qui ont un rôle à jouer dans la propagation. Je sacre aussi contre les pays qui détiennent beaucoup de pouvoir et qui agissent rarement avant qu'il ne soit trop tard. Ah, pis je maudis Steven Soderbergh pour avoir réalisé le film Contagion, qui semble maintenant devenir réalité. #omg

Alors que la plupart de mes confrères et consœurs hypocondriaques choisissent de jouer à l'autruche et évitent d'écouter les nouvelles, de lire le Huffington Post et d'aller virer sur cnn.com, moi j'ai choisi de m'informer. Je DOIS être serein, même si le premier cas en Amérique a été reporté hier, à Dallas.
 


Crédit photo : cuntchita/tumblr.com

Je sais, je sais, j'exagère peut-être, mais les faits sont là. Plus l'épidémie dure, plus il y a de risques de mutation pour le virus, ce qui pourrait l'amener à être transmis dans l'air. PAS COOL.

Mais comme à l'habitude, mon bro Obama arrive sur scène pour tenter de sauver la planète. Le 16 septembre dernier, il annonçait l'Operation United Assistance, qui consiste à envoyer
3 000 soldats dans l'Ouest africain pour aider dans la formation de personnel et dans la construction d'établissements de soin de santé. C'est un début...

Le président français François Hollande a promis de mettre la main à la pâte également. Espérons que ça va aider et que ces gens-là ne seront pas infectés eux aussi.
 


Crédit photo : vitreux/tumblr.com

Il s'agit de bien gérer l'épidémie. Maintenant que le virus est arrivé aux États-Unis, tout va changer. Notre vie est entre les mains des gens au pouvoir et chaque décision prise aura un énorme impact.

Pendant ce temps, je reste chez moi, Purell à la main, en espérant que les Nations Unies se réveillent et en priant que Kim Kardashian arrête de se promener autour du monde. C'est tout ce que je peux faire. 

Plusieurs mois et plusieurs morts nous attendent avant que cette histoire d'horreur soit terminée. Pour vous tenir au courant, parce qu'il semble que nos médias ne veulent pas en parler, visitez Le Journal de la Science. Les gens responsables updatent leur page sur le virus ebola en temps réel.

Je vous souhaite bonne chance, et je vous aime.

Plus de contenu