J'ai toujours aimé les défilés de Chanel pour leurs mises en scène grandioses. Je suis très quétaine alors les thématiques, ça me parle. Vous vous souvenez peut-être du Chanel Shopping Center monté au printemps dernier pour présenter la collection Automne-Hiver 2014-2015? J'AURAIS VRAIMENT AIMÉ ÊTRE LÀ (AVEC RIRI <3).

Je ne suis probablement pas la seule à m'être demandée par la suite : « Mais quessé qu'ils vont faire la prochaine fois pour topper ça? ». Ce matin, Karl Lagerfeld a présenté la collection Printemps-Été 2015 de Chanel et mes angoisses ont enfin pu prendre fin. Ou pas.

Cette fois-ci, le Grand Palais a été transformé en « boulevard Chanel No.5 », que les mannequins ont pris d'assaut pour y faire une révolution féministe. Vous avez bien lu. Cara Delevingne était au front en criant dans son mégaphone (MATELASSÉ), suivie d'une horde de mannequins qui tenaient des pancartes où on pouvait lire des slogans comme : History is Her Story, Ladies FirstWomen's rights are more than alright et même He For She.
 

Cette mise en scène me met incroyablement mal à l'aise. Même si je fais partie de celles qui croient que toute forme de féminisme est la bienvenue, je ne peux m'empêcher de trouver que ça ressemble plus à une caricature du mouvement qu'à un réel désir de promouvoir l'égalité des droits pour la femme. C'est aussi incroyablement opportuniste quand on sait que le féminisme a de la broue dans le toupet ces temps-ci!

De plus, en associant mode et féminisme, on établit une fois de plus le lien entre la figure féminine et le culte de l'apparence. Je ne peux m'empêcher de penser qu'il s'agit d'une manière un peu réductrice, voire paternaliste, de dire : « R'gardez si sont cute les féministes avec leurs belles revendications. »

Parlant de paternalisme, on peut-tu s'entendre pour dire que Karl Lagerfeld en est une genre de figure de proue? Depuis fuckin' toujours, il agit en tyran envers le corps de la femme en le critiquant, le réduisant et le méprisant allègrement. Ce n'est d'ailleurs pas la première fois qu'il profite d'un mouvement social/politique pour attirer l'attention médiatique sur ses collections tout en continuant à être un parfait trou de cul au quotidien.

Karl Lagerfeld leads his model army (featuring @giseleofficial!) to conclude a spectacular Chanel #SS15 show at #PFW. // Photo: #regram @juneambrose - whowhatwear - Instagram

Pourtant, je ne peux pas passer outre le fait que l'histoire de Chanel (circa Coco) est intrinsèquement liée au féminisme. Qu'on aime la mode ou pas, Coco Chanel a
« révolutionné » la façon dont les femmes s'habillent. Même si cette mise en scène est faite à des fins purement mercantiles, en plus d'être un tantinet tacky, elle a au moins le mérite de faire écho aux origines de la maison tout en contribuant à nous faire parler d'égalité... pour le meilleur et surtout pour le pire.

 
Qu'en pensez-vous?

Plus de contenu