Robin Williams nous a quitté. La légende américaine n’est plus. 

Pour tous ceux qui, comme moi, ont grandi dans les années '90, Robin fait partie de nos souvenirs cinématographiques. On pense tout de suite à Aladdin (1992), Mrs.Doubtfire (1993), Jumanji (1995), Hook (1991) et Patch Adams (1998).

Robin Williams et Nathan Lane ont interprété le premier couple gay que j’ai vu au cinéma, dans le remake de La Cage aux Folles, en 1996.

Williams n'a pas juste joué la comédie. Il a gagné l'Oscar du meilleur acteur de soutien pour le drame Good Will Hunting en 1997 et a incarné des personnages vraiment dérangés dans Insomnia (2002) et One Hour Photo (2002). De plus, qui n'a pas vu le fameux Dead Poets Society (1989), où l'acteur est plus qu'inspirant. Disons qu'il a été responsable d'une couple de tatouages Carpe Diem 😉
 


Même Camille en a un!
Crédit photo : Instagram de Théo Dupuis-Carbonneau/@theo_dc

 

Selon les rapports préliminaires, on parle de suicide. Un autre malheureux exemple qui illustre à quel point les apparences sont parfois trompeuses. Pour citer Gabrielle, une de nos collabos : « Imaginez comment ta dépression est hardcore si tu fais ça à 63 ans, que t'es marié, accompli et gazilliardaire. » Fucking dépression.

Sous les rires se cachent souvent de grandes tristesses.

Repose en paix, cher Robin. Et merci.

Plus de contenu