C'est à la suite d'une grosse discussion sur la surconsommation en décembre dernier qu'une bonne amie et moi avons décidé de nous nous lancer un défi : ne pas acheter de vêtements, de sacoches, de chaussures, de bijoux ni d'accessoires pendant six mois! Le défi semblait facile à lancer dans le confort de sa maison, mais c'était autre chose lorsque je me retrouvais devant les vitrines… #walkaway.

                   

Crédit photo : Blogspot

Je ne vis pas au-dessus de mes moyens, mais j'ai toujours adoré les beaux morceaux et les choses qui brillent. C'est en regardant ma garde-robe que j'ai réalisé à quel point c'était ridicule d'avoir autant de choses dont je n'avais pas vraiment besoin. Et ça tombait bien, car je me retrouvais à travailler de la maison, habillée en mou. Nul besoin de porter de super beaux talons hauts avec un kit full fancy.

Mais après quelques mois, avec l'arrivée des collections printemps-été, j'ai commencé à trouver ça vraiment plus tough.

                                       

Crédit photo : Tumblr
 

Ce défi n'est pas pour tout le monde, mais vous pouvez au moins réduire votre consommation! Donc voici quelques trucs qui m'ont aidée dans le passé et qui continuent de m'aider (le défi prend fin le 1er juillet) :

1) Redécouvrir sa garde-robe
Pour moi, c'est le plus gros point. Des fois, on oublie ce qu'on a, alors c'est toujours bon de repasser à travers son linge. Et il n'y a rien qu'un accessoire ne puisse pas faire, surtout si vous le possédez déjà! Alors je me suis dit que je magasinerais dans ma propre garde-robe en portant un « morceau oublié » par jour! 

2) Trier et organiser
J'adore organiser mes vêtements, surtout par couleur. Oui oui, ça sonne freak mais c'est pratique en titi quand tu cherches quoi porter selon le mood. Vu que j'ai un espace restreint et à aire ouverte, je range mon linge d'hiver quand vient le beau temps. On respire mieux! Et avec l'organisation, c'est plus facile de faire le tri. Si je ne l'ai pas porté depuis un an, je le donne. Ça fait du bien au moral et aux oeuvres de charité! 

3) Vais-je vraiment le porter?
Lorsqu'on se retrouve en magasin devant un morceau qu'on aime, il faut TOUJOURS se demander si on va le porter pour de vrai. Si oui, combien de fois et avec quels autres morceaux. En gros c'est ce qu'on appelle le cost-per-wear : le coût total de l'article / nombre de jours qu'il sera porté = le coût par usure. Le bas prix ne doit pas être le facteur principal de l'achat, une bonne affaire n'est qu'une bonne affaire si vous portez le vêtement souvent.

 

4) Ne pas magasiner quand on est émotive
La PIRE affaire. On ne doit JAMAIS magasiner lorsqu'on est triste, fâchée ou anxieuse. C'est la recette idéale pou revenir à la maison avec un nouveau manteau oversized en poil jaune… #eeesh.

5) Attendre avant d'acheter
Je me donnais toujours un jour à une semaine avant d'acheter quelque chose. Des fois on réalise qu'on n'en a pas vraiment besoin ou que c'était trop cher. On regarde, mais on n'achète pas!
                                     

Crédit photo : Blog Kiwi

6) Respecter son budget
Je me suis forcée à faire un budget. J'ai beaucoup économisé et ça m'a enlevé le goût de dépenser inutilement. Vivement les voyages et les projets long terme à la place!

7) Choisir des morceaux qu'on peut retourner
C'est pas mal ça qui est ça.

8) Se faire une liste de choses dont on a VRAIMENT besoin
Avant d'aller faire du lèche-vitrine au Centre Eaton, se faire une liste de choses dont on a vraiment besoin, question d'éviter les achats impulsifs.

9) Choisir des morceaux « passe-partout »
Pourquoi choisir des vêtements qui ne dureront pas plus qu’une saison et qui se retrouveront dans le fin fond du placard une fois la tendance passée? Et ressembler à tout le monde c'est pas si sexy que ça, non?

10) Slow fashion : faire des choix écolos et locaux
Choisir des marques et des magasins qui proposent des alternatives éthiques et plus respectueuses des droits de l’homme et de l’environnement! Informez-vous. Idéalement, les vêtements devraient être produits et vendus également selon les normes du commerce équitable. 

J'espère donc que ces petits trucs assez simples pourront aider.... en attendant, j'évite les magasins... pour encore quelques semaines!

Plus de contenu