Deux minutes de vérité : les blogueurs sont aussi des humains, t'sais.

On m'a toujours comparée à ma jumelle. Pendant longtemps, Carolane et moi on était pareilles : même poids, même face, mêmes amis, mêmes notes à l'école, même toute. 

Pour aider les autres, on se différenciait nous-mêmes par des signes. Y'avait la jumelle blonde (moi) et la jumelle brune (Carolane). Un moment donné, il y a aussi eu la gentille et la méchante. Celle qui faisait de l'Internet et l'autre. Puis, un jour, c'est devenu la petite et la grosse. Le plus drôle, c'est qu'il n'y avait pas tant d'écart entre nos deux poids. Peut-être 10 livres, genre. Juste assez pour faire une différence, je suppose.

La différence est plutôt marquée depuis nos grossesses. Nos shapes ont bougé pas mal et les livres accumulées avec des trips de bouffe un peu bizarres s'en vont tranquillement. Maintenant, on parle de la jumelle qui est hot pis de celle qui est moche.

Dois-je rappeler qu'en dehors de notre poids, on est identiques? Est-ce qu'être un peu plus chubby que Carolane m'aurait transformée en pichou qu'on ne touche pas sans une perche? Je ne pense pas, mais des fois, on dirait que oui. 

J'ai choisi de m'exposer sur Internet. J'ai choisi de partir un blogue de mode avec des personnes « différentes » parce que j'étais tannée de voir la même chose partout. La grande révolution du streetstyle et des style bloggers n'a pas changé l'industrie et les blogueuses qui sont populaires sont souvent belles/minces/grandes/blondes/blanches. Il suffit de consulter un top des blogues les plus achalandés pour s'en rendre compte. 

Et même si tout le monde dit vouloir du changement, vouloir voir des gens pas shapées comme des mannequins, bien, y'a certaines affaires qui changent pas. Comme la réaction de certains à quelqu'un de « différent »* qui s'expose.

Peu importe ce que j'offre comme conseil, peu importe comment je style mes affaires, peu importe ce que je dis ou ce que j'écris, on sent le besoin de me rappeler que je suis MOINS HOT. Moins hot qu'avant, moins hot que ma soeur qui est plus mince que moi. Je veux dire, la seule différence entre Carolane et moi est une affaire de poids. On est i-den-ti-ques. On ne se fera pas de secrets. 

Grosse nouvelle : je ne suis pas moins compétente parce que je suis plus grosse qu'il y a 3 ans. Je ne suis pas laide, je ne suis pas vraiment grosse, et je sais tout ça, mais je ne comprends pas le besoin de ceux qui viennent me sacrer ça dans la face, billet après billet. Pourquoi vouloir me rappeler que je suis « moins belle/hot/chaude/whatever que ma soeur »? Bien oui, ça me fait de la peine. À la longue, c'est difficile à vivre. 

Juste vous rappeler que c'est pas parce que je travaille derrière un écran que j'ai pas de sentiments. Voyons donc.

Même si j'ai pas trop d'espoir, j'ai hâte au jour où on arrêtera de commenter sur le corps/la face/le shape des autres. C'est tellement pas important et ça blesse. Ça n'aide personne, au contraire. Je peux améliorer mes compétences avec les critiques (constructives) des autres, mais pas ma face. Désolée, guys.

La mode a un côté superficiel qui me gosse. Le but de la mode devrait être de se sentir bien dans sa peau pour être bien dans sa tête. Après tout, c'est juste une façon de se vêtir et de s'exprimer. Enfin, c'est ce que ça devrait être, et surtout pas une façon de se conformer à un moule. 

À partir de maintenant, les commentaires sur TPL seront modérés. Les commentaires de marde seront effacés. Pis moi, je vais essayer d'arrêter de m'en faire avec ça.

Vous avez besoin d'une résolution en 2014? Soyez plus gentils avec les autres sur Internet. Allez prendre une marche lorsque vous feelez l'envie de traiter une blogueuse/un blogueur de charrue, parce que sur Internet comme dans la vie, ça fait mal. En tout cas, moi j'ai fini avec la négativité.

Sur ce, je vais continuer à bien vivre ma vie, boire mes jus verts pis je vous souhaite une belle journée!

XOXO

 
*je dis différent entre guillemets parce que, on s'entend, je parle d'être « différent » face à ce qui est la norme dans l'industrie. Dans la réalité, personne est pareil et c'est parfait comme ça. 
 

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES