Une histoire de manteau trop beau, trop cher et d'une adolescente croisée dans le métro

Une histoire de manteau trop beau, trop cher et d'une adolescente croisée dans le métro

Je passais une soirée assez relaxe, comme une autre. J'étais devant mon ordinateur, un petit thé d'automne à la main, et je léchais les vitrines (ew) virtuelles de mes boutiques préférées sur Internet. J'en étais à regarder la section des manteaux sur Aritzia quand KA-POW, l'amour me rentre dans la face.

Je tombe sur ce manteau.

Faut dire, je suis pas mal en quête éternelle du manteau d'hiver parfait. J'obsède sur les manteaux comme j'obsède sur les sacs. Je veux un manteau qui me donnerait l'air de venir de Copenhague : minimaliste, noble et VRAIMENT COOL. Et cet hybride manteau de laine + biker coat entre en plein dans cette catégorie.

Seul défaut? Il coûte 350 $. 
#FML

Mais t'sais, je suis une jeune professionnelle, maintenant. J'ai les moyens de me gâter (un peu). Je le vaux bien, je travaille tellement fort! Pour de vrai, je travaille minimum 50 heures par semaine pis ça, c'est au repos. Pourquoi pas, me dis-je, on ne vit qu'une seule fois et je ne suis pas du genre à croire en l'épargne, surtout dans un monde où règne l'instabilité économique nourrie par le capitalisme version 21e siècle.

(Pas vrai, j'ai juste pensé #YOLO.)

J'ai donc passé ma soirée à me primer. Le lendemain, gonflée à bloc, je prends le train en direction de mon travail, de mon chèque de paye ET DE MON MANTEAU...

... et c'est à ce moment que je croise une ado de 16 ans, super teenage dream, avec mon manteau sur le dos. C'était une copie conforme de cette fille. Huuuuuuuuu.

La morale? J'ai les mêmes goûts qu'une fille de 16 ans et ça me fait sentir mal. Ça m'apprendra à magasiner chez Aritzia, aussi. 

Fait que, selon vous, devrais-je me retenir ou vivre mon idylle avec le plus beau manteau du monde? L'aimez-vous, vous autres? 

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES