Une rencontre turbo YOLO avec Corey Shapiro du Notorious Barbershop

Il y a un peu plus d’une semaine, quelque chose de GROS m’est arrivé. Comme nos amis de chez Ton Barbier, j’ai eu la chance de m’entretenir avec Corey Shapiro, l’entrepreneur derrière Vintage Frames, et plus récemment le Notorious Barbershop. Je ne vais pas mentir : c’était un fan girl moment pour moi, donc pardonnez-moi pour un manque total d’objectivité.
 
En tant qu'adepte de la culture hip-hop, des souliers, et des lunettes de soleil, M. Shapiro a tout pour me plaire, surtout avec son persona plus grand que nature. Que voulez-vous, j'aime les excentriques.
 
Notorious est un projet de cœur pour Corey et son partenaire Patrick Gemayel, qu’on connaît mieux sous le nom de P-Thugg du groupe Chromeo. À travers leurs voyages ultra bling, les deux Montréalais ont réalisé qu’il n’existait pas d'endroit où les hommes pouvaient se permettre un moment de pure détente dans un environnement luxueux à Montréal.

Du scotch, en attendant son tour. Oui, merci! (Photo par Gaëlle Leroyer)
 

Avec un but très précis, ils ont créé un salon de barbier qui n'offre que le meilleur: les meilleurs barbiers, le meilleur décor et les meilleurs produits. Et il ne faut surtout pas oublier l’ambiance du lieu. Que du #VersaceVersaceVersace!

Chez Notorious, on retrouve un produit de toilette masculine pour tous les besoins les plus obscurs, du vernis pour homme jusqu’à 12 cires de moustache différentes. La majorité de ce qui est offert au salon ne se retrouve pas ailleurs au Canada. Fancy.
 


Mon Pits qui se fait couper les cheveux! (Photo par Gaëlle Leroyer)
 

Mais assez sur le barbershop. Je veux partager les détails plus juteux de ma conversation. 
Corey est un vrai héros d’Instragram avec plus 66 800 abonnés. J'ai donc profité de l’entrevue pour parler du rôle que les médias sociaux jouent dans sa business. Sa réponse fut full intéressante.
 
À l'image de son travail avec les artistes du rap game, Corey vend du rêve, un style de vie ultra luxueux. Les médias sociaux sont une façon de dévoiler ce qui se passe en coulisse, aka montrer qu’il y en a eu du vrai travail et des échecs pour arriver là où il est aujourd’hui.
 
En utilisant Instagram comme une plateforme pour partager ses inspirations écrites et visuelles, il réussit à créer quelque chose d’original qui est perçu comme authentique.

Félix post-barbershop. (Photo par Gaëlle Leroyer.)
 

Ensuite, vu les habitudes de collectionneurs de moi et mon chum, nous avons évidemment parlé de souliers. Corey est reconnu pour son amour des Louboutin. Il en a 1900 paires!!!! Pour la première fois de notre vie, Félix et moi nous sentions inadéquats avec nos 300 paires de kicks. Corey possède aussi une vaste collection de cossins pop culture.
 
On lui a demandé ce qu’il le pousse à collectionner. Il a répondu que, tout comme nous, c’est une combinaison de nostalgie et d'inspiration. Ou c'est peut-être dû au fait que sa mère était hypocondriaque et qu'il ne pouvait pas jouer dans le parc McDo comme les autres enfants… mais ça, c'est une histoire plus compliquée. HA!
 
Finalement, il fallait que je pose LA question : quel a été le moment le plus YOLO de sa vie?
 
Il a rit, nous a dit qu'il ne pouvait pas nommer les gens concernés, mais il a accepté de partager une anecdote avec nous :

Un jour, Corey était chez Hermès. Les vendeurs le snobaient à fond, comme d'hab, et soudainement, il en a eu assez. Il est revenu au magasin avec une paire de ciseaux et a attaqué les vêtements! Quand la sécurité l’a accosté, il a lancé de l’argent pour payer les vêtements dans les airs et a crissé son camp. De cette histoire est née l’idée de recoudre les vêtements dans quelque chose de plus original : du #shredandsew!

Assez YOLO, merci.
 
Bref, je vous invite à lire l’intégrale de mon entrevue par ICI.
Vous pouvez retrouver le Notorious Barershop ICI et Vintage Frames ICI
Merci à Gaëlle Leroyer pour les photos. Allez voir son blogue par ICI

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES