Nouvelle job = une nouvelle garde-robe... et peut-être même une sage décision de soutenir les designers québécois

Il y a une semaine, quelque chose de fou est arrivé : j’ai obtenu un vrai emploi d’adulte! Après avoir passé les 10 dernières années sur les bancs d’école, je raccroche finalement mon sac à dos. Je pars travailler dans un cubicule, comme tout le monde, comme une adulte.

Je suis très heureuse d’avoir trouvé un emploi, qui, en plus, est dans mon domaine et qui paye bien. Moins de 4 mois après ma remise des diplômes, dans cette économie de marde : c’est un miracle! J’en suis extrêmement reconnaissante, parce que je vais FINALEMENT pouvoir recommencer à magasiner! WOOT WOOT!

Si vous me connaissez, vous savez que j’ai déjà planifié mes premiers achats avant même d’avoir eu ma première paye. Cependant, j’ai pris une résolution : dorénavant, je vais seulement dépenser les gros sous pour des morceaux de designers québécois.  

Malheureusement, le marché québécois est petit et les coûts de production sont élevés. Résultat : il est souvent difficile pour les designers de rester en business pour plus de cinq ans, s’ils sont chanceux. (On a récemment parlé du phénomène dans le ELLE Canada, ICI.) C’est pour ça que c’est important de soutenir la mode québécoise et canadienne! (Comme si vous ne le saviez pas!? Les jumelles en parlent assez souvent… comme ICI.)
 
 

 
La Japonaise d’Ève Gravel: je ne pouvais pas me la permettre ce printemps, mais là OUIII !

 
Étudiante paumée, j’avais beaucoup de misère à justifier l’achat d’une blouse en polyester d’Ève Gravel à 138 $ quand je peux en trouver une similaire chez H&M. Déjà que je n’avais pas assez d’argent pour celle du H&M, t’sais. Là, par contre, c’est une autre histoire. Pour aimer la mode du Québec, il faudrait ben que j’en porte.
 
Donc, voici ce que je vais m’acheter cet automne avec mon salaire de
grown-up :
 Cette robe grise, Mélissa Nepton

Le veston Stevenson de Barilà: un incontournable (a.k.a le MUST)!

La robe Ryo de la collection spéciale pour la rétrospective de 10 ans de Valérie DumaineIt’s a classic.

La tunique Sosie Sosie que j’ai vendue tout l’été pendant que je travaillais chez Unicorn.
Bref, je crois que ma décision est sage… Je ne vais pas arrêter de dépenser là. Non. Je vais juste TOUT dépenser ici…  Sabrina Barilà, Valérie Dumaine, Mélissa Nepton... Watch out, moi et mes mauvaises habitudes de consommatrice nous en venons vous voir!
 
 

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES