Musique et style : ta petite face de festival

Musique et style : ta petite face de festival
Après avoir cuit sous le Soleil et le regard désapprobateur de ma mère lors du Festival d’été de Québec, j'ai compris que mon dernier article sur les essentiels beauté en concert avait besoin d’être un peu requinqué. Parce que comme le souligne si bien Josiane dans son guide ultime pour fitter dans tous les festivals : on a la chance, que ce soit à Montréal ou ailleurs dans la province, d’ouvrir nos horizons musicaux pour souvent pas une cenne.

Profitez-donc de ces économies (ou plutôt de cette lancée de dépenses bien investies…) pour penser à la santé de votre peau et/ou juste au bien-être de votre visage.  À travers ces suggestions simples – et souvent pas très chères, budget d’étudiante oblige –, vous aurez la plus belle face de festivalière que la TERRE ait porté. OMG! PART 2!

Par tous les moyens, du FPS partout

En adolescente timbrée que j’étais, je regardais envieusement mes amies s’enduire d’huile solaire douteuse alors que j’en étais réduite à la 30 MINIMUM (pour un effet rosé optimal). La science et la maturité ayant eu raison de moi, je comprends à présent qu’il est possible d’avoir un joli hâle sans peler pendant trois semaines/avoir le cancer de la peau. Je conseille Ombrelle, puisque c’est le seul choix abordable contenant une protection complète contre les rayons UVA et UVB (l’Hawaiian Tropic de pitoune, oubliez ça).
Vous pouvez en mettre aussi sur votre visage, mais avec ma peau à tendance grasse, je préfère Sun Smart de Lise Watier (ka$hing), qui ne laisse pas de film collant. Une petit touche de baume à la cerise SPF 10 de Nivea et hop!, votre peau vous remerciera dans dix ans.  

Contrer la bipolarité capillaire

Tout comme Clarice, l’été, mes cheveux deviennent ouf et ça ne sert à rien de se battre, le fer plat à la main. Donc, avant de m’attaquer à la coiffure de pinup cutie de Noémie, je mets des produits de fille dans mes cheveux. En sortant de la douche, je suggère la crème revitalisante sans rinçage de Garnier sur les pointes pour éviter l’effet « paille », suivie d’une huile légère John Frieda qui viendra adoucir vos petits frisous. Pour finir, un pssht de l’excellent protecteur UV Phyto qui, à mon avis, est l’une des meilleures gammes organiques sur le marché. J’aime bien l’idée d’un bandana à un festival mais sinon, vous pouvez toujours cacher le tout sous un canotier!

À l’épreuve de l’eau

Pour m’être fait méga arroser au festival Osheaga l’an passé, j’ai deux suggestions : maquillez-vous waterproof ou maquillez-vous pas pantoute (ou très peu!). Le mascara Bad Gal Waterproof de Benefit est une bonne solution puisqu’il tient ad vitam aeternam, fait des cils de sirène mais ne prend pas 10 minutes à enlever non plus. Aussi, je conseille de ne mettre rien d’autre sur votre visage qu’une petite poudre, comme la poudre bronzante longue tenue de Tarte, puisqu’un fond de teint liquide ne ferait que crier qu’il y a quelque chose à cacher… Si vraiment besoin il y a, vous pouvez ajouter un brin de fixatif Clarins sur  l’ensemble de votre visage. Ça sent bon l’été.

Le mot d’ordre : protégez-vous et soyez naturelle! Au même titre que n’importe quelle autre activité de plein air, laissez vos pores de peau respirer tout en restant coquette. Vous êtes là pour ne faire qu’un avec l’air, la foule, la musique et le soleil! 

Et vous, quels sont vos essentiels pour votre petite face de festival ?

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES