Des fois, l’industrie de la mode québécoise me fait rire : quand les gens se mettent enfin à critiquer ce qui n'y tourne pas rond, on s’empresse de s’excuser des critiques qui lui ont été adressées. Comme s'il ne fallait jamais questionner les actions d'un organisme XYZ sous prétexte qu'il fait des pieds et des mains pour aider la cause...

Grand dossier : TPL (mais surtout d'autres organismes) à la rescousse de l’industrie de la mode.

Je ne mâcherai pas mes mots : je trouve ça con.

Hé ho, la critique est essentielle à l'amélioration des méthodes, ainsi que pour comprendre où doivent aller les efforts de guerre pour sauver l’industrie de la mode et de l’habillement.

Ceci étant dit, ce billet fait écho à celui de la semaine dernière de Josiane et moi sur notre vision de la mode montréalaise. Vous ne pensez quand même pas qu’on allait soulever certains problèmes de l’industrie sans proposer des pistes de solution! Ce n’est pas notre genre et tout ce qu'on souhaite, au fond, c'est de préserver ce qui reste de l'industrie.

Et des solutions, il y en a. De l’aide est disponible pour les compagnies qui voudraient améliorer leur place et devenir plus concurrentielles. Mais ça, on en parle trop peu souvent, pour des raisons que nous avons nommées la semaine dernière.

En tant que future superhéroïne de la mode québécoise (HA!), il est de mon devoir de vous parler de 2 initiatives qui peuvent être salvatrices pour plusieurs entreprises. Souvent, il suffit que les petites entreprises mettent un peu de leur huile de coude dans l’engrenage pour faire partir la machine.

Vestechpro :

C’est quoi? Un centre collégial de transfert technologique affilié au cégep Marie-Victorin.

Ça fait quoi? Cet OBNL travaille à l’amélioration des entreprises du secteur mode-habillement, autant avec des petits designers que des grosses entreprises de production (car il en reste). Ça fonctionne sur plusieurs axes : des formations sur mesure, un laboratoire super sophistiqué avec des technologies de pointe accessibles pour tester ou faire des échantillons, des projets de recherche pour faire avancer le lien entre les technologies et l’industrie de la mode ET, le plus important selon moi, des visites interactives disponibles pour les entreprises.

Visites interactives? Une visite interactive permet aux entreprises qui voudraient faire affaire avec Vestechpro, mais qui n’ont pas nécessairement les ressources monétaires de le faire, d'aller chercher un peu de leur aide et de leur expertise. Il suffit de contacter Vestechpro, qui donne le numéro d'un conseiller CNRC-PARI (un organisme qui donne les fonds nécessaires pour un projet d'une durée de 5 à 10 heures). Quand le budget est alloué, Vestechpro rencontre l’entreprise et s’occupe de trouver des solutions aux problèmes, de guider l’entreprise dans l’achat de nouvel équipement, de développer des plans stratégiques pour trouver des matières plus performantes ou même d'élaborer un plan pour créer un site web transactionnel. TOUT. EST. POSSIBLE.
OU. PRESQUE.

Pour être éligible, il faut :

· être une compagnie enregistrée.

· avoir moins de 500 employés.

Contact? Ici.

Montréal Couture :

Grand dossier : TPL (mais surtout d'autres organismes) à la rescousse de l’industrie de la mode.
 

C’est quoi? Un organisme à but non lucratif qui veut remettre sur la map la production locale. 

Ça fait quoi? Tout d’abord, c’est un atelier de production en petite série/échantillonnage et un service de sous-traitance. Il y a aussi le volet Couturoscope, qui est un atelier libre de production permettant aux designers de louer les machines dont ils ont besoin. Puis, il y a Prod-Book, un nouvel outil web qui réunit tous les producteurs/donneurs d'ordres.

Prod-book?  C’est un outil (qui est en démarrage) à partir duquel le designer peut trouver des sous-traitants avec les qualités et le temps requis pour mettre en place leur production. Il est possible de réserver en ligne, en plus de consulter le répertoire des sous-traitants. Le seul hic, c’est que l’outil n’est pas tout à fait complet (il manque encore des ressources), mais j’ai bon espoir qu’en en parlant, ceci aidera cela!

Pour être éligible :

Toutes les compagnies sont éligibles, mais reste que les capacités de production ne sont pas énormes.

Site web? Ici.

Plus de contenu