Serena Williams est trop parfaite sur la couverture non-retouchée du Harper’s Bazaar

Crédit photo: Cover Images Serena Williams est trop parfaite sur la couverture non-retouchée du Harper’s Bazaar

Chez TPL, on a plusieurs noms qui nous viennent en tête lorsqu’on pense à des femmes inspirantes et une de ces personnes est définitivement Serena Williams. Juste son talent immense au tennis serait assez pour nous impressionner, mais elle a plus une attitude de feu sur et hors le terrain!

Quand on a vu la couverture d’août du Harper’s Bazaar, on est tombées encore plus en amour. Sans aucune retouche, Serena pose comme la queen qu’elle est, dans une magnifique robe or signée Ralph Lauren.
 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

“I’ve been called every name in the book. I’ve been shamed because of my body shape. I’ve been paid unequally because of my sex. I’ve been penalized a game in the final of a Major because I expressed my opinion or grunted too loudly...And these are only the things that are seen by the public. In short, it’s never been easy. But then I think of the next girl who is going to come along who looks like me, and I hope, ‘Maybe, just maybe, my voice will help her.’” @SerenaWilliams goes unretouched on our August 2019 issue and gets candid in a personal essay on BAZAAR.com. Link in bio Photography by @alexilubomirski Styling by @menamorado Hair by @vernonfrancois Makeup by @tyronmachhausen #SerenaWilliams wears @ralphlauren, @bulgariofficial and @louboutinworld

Une publication partagée par Harper's BAZAAR (@harpersbazaarus) le

Elle a profité de cette occasion pour se confier sur la finale assez controversée de l’US Open de 2018 où Naomi Osaka a remporté la victoire. Cette défaite a été très difficile pour elle, surtout considérant toutes les pénalités injustes qu’elle a reçues lors du match. Grande avocate pour les droits des femmes, elle n’a pas eu peur d’affirmer à maintes et maintes reprises que le traitement qu’elle a subi par l’arbitre a été grandement plus sévère à son endroit qu’il l’aurait été si elle avait été un homme.
 

Serena parle aussi souvent des diktats de beauté ridicules qui sont imposés dans la société et plus précisément pour elle, dans le milieu du tennis féminin. Alors qu’on la voit absolument magnifique et non-retouchée dans les photos d’Alexi Lubomirski, pour le Harper’s Bazaar, on ne peut qu’être en admiration avec la belle personne in and out que Serena est.

Pour lire son entrevue (en anglais), on vous invite à aller visiter le site Web d’Harper’s Baazar.
 

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES