« Extremely Wicked, Shockingly Evil and Vile » : le film Netflix de Ted Bundy qui romantise le tueur en série

Crédit photo: Netflix « Extremely Wicked, Shockingly Evil and Vile » : le film Netflix de Ted Bundy qui romantise le tueur en série

En fin de semaine, comme beaucoup de personnes, j’ai pris le temps de regarder le film sur la relation entre Ted Bundy et sa blonde avec qui il était durant ses années d’activités meurtrières. Rapidement, le film, avant même sa sortie a reçu pas mal de critiques puisqu’il présentait Ted Bundy comme un genre de sex-symbole. Disons qu’il y avait beaucoup d’attentes dans le traitement du film Extremely Wicked, Shockingly Evil and Vile présenté sur netflix.
 
Pour les personnes moins au fait du personnage, Ted Bundy a été rendu célèbre dans la fin des années 70 pour son procès quant au meurtre de deux femmes et plusieurs tentatives de meurtre. C’était d’ailleurs le premier procès à être diffusé en direct à la télévision américaine. L’évènement a d’ailleurs été suivi par 250 médias à travers le monde.
 
Ted Bundy a souvent nié les faits et ses meurtres jusqu’à ce qu’il commence à se confesser à certaines personnes clés. C’est un misogyne qui a avoué avoir tué plus de 30 femmes âgées entre 12 ans et 25 ans. Personne ne sait avec certitude combien de femmes ont été tuées par Bundy.
 
Là où le film gosse, c’est qu’on présente de façon romantique l’histoire d’amour entre Liz Kendall et Ted Bundy, cette femme qui a partagé sa vie pendant quelques années entre 1969 et 1976. On le présente comme un bon beau père, un amant attentionné, comme une personne qui prétend n’avoir rien fait. Disons qu’à part les 10 dernières minutes, il est facile de voir Ted Bundy comme un bon gars pris dans un mauvais système.
 
 Sauf que c’est un monstre, et pas juste pendant la dernière partie de sa vie. Si on n’a pas écouté l’autre série sur Netflix des confessions tapes de Ted Bundy, c’est très difficile de comprendre l’ampleur de la monstruosité de ce que Ted Bundy a fait à ses victimes. On parle de viols, de meurtres, de décapitations, de nécrophilie, de collection d’éléments de ses victimes, de tuer des petites filles de seulement 12 ans.  Parce que c’est ça pour vrai qu’il a fait. Oui, il avait l’air charmant dans certaines de ses interventions, mais reste que c’est un dégueulasse qui a brisé la vie de plus de 30 femmes et leur famille.
 
J’aurais aimé un traitement plus proche de ce qui représentait pour de vrai ce qu’il a fait plutôt que ce qui a été présenté dans le film Netflix. Je pense que ça vaut plus la peine de regarder les Confessions Tapes de Ted Bundy et de lire au moins le Wikipédia du tueur avant d’écouter le film pour se rendre compte du fait qu’il est effectivement Extremely Wicked, Shockingly Evil and Vile.

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES