Maman, protectrice, grande amie et plus encore

Crédit photo: Benjamin Manley / Unsplash Maman, protectrice, grande amie et plus encore

Je me souviens, quand j’étais adolescente, c’était cool pour les jeunes de ne pas vouloir passer du temps avec sa mère. Parce qu’une maman ce n’est pas cool et le fun t'sais. Pour ma part, je n’ai jamais compris ça. Pour moi, passer du temps avec ma mère a toujours été quelque chose qui me faisait du bien et que j’adorais faire. Puis, plus je vieillis, plus c’est un moment dont j’ai hâte.

Être avec ma mère c’est être avec quelqu’un avec qui je peux m’exprimer avec peu de mots, mais qui va quand même comprendre l’entièreté de mon propos et de la façon dont je me sens. En vrai, je n’ai besoin de rien dire et ma mère sait, tout simplement.

Ensemble, ma mère et moi nous n’avons pas besoin de paraître, de plaire ou de nous assurer que l’autre passe un bon moment. On est simplement nous et on vit le moment comme il vient et avec le plaisir de savoir qu’on le partage ensemble.

Ma mère c’est celle que j’appelle la nuit, parce qu’il y a quelque chose qui me chicote tellement fort que j’ai besoin que sa voix me rassure. Ma mère c’est celle que je texte pour savoir si elle veut faire une virée magasinage avec moi ou aller déjeuner aux petites heures parce que nous sommes toutes deux des lève-tôt. Ma mère, je l’appelle tous les jours, juste parce que j’ai envie de lui parler et de savoir comment sa journée va. Ma mère c’est celle à qui j’envoie incessamment des liens de recettes que je pourrais essayer avec elle, parce qu’elle comprend ma passion. Ma mère, c'est celle avec qui je prends les plus longues marches parce que nous n'avons jamais fini de nous parler en profondeur de ce qui se passe dans nos vies.

À toutes les fois que je vois ma mère, je me faufile dans la douceur de ses bras et son odeur familière qui ne peut que me faire du bien. Nous pouvons être toutes en opinion, en rires, en larmes et une myriade de choses, pis c’est toujours réparateur et beau.

Depuis toujours, on me dit que je ressemble à mon père, mais plus je vieillis, plus je me retrouve fière d’avoir des petites ressemblances avec ma mère. Notre horaire de sommeil, la façon que nos yeux brillent quand on se trouve malines, mes petites rides de rire qui se forment doucement autour de mes yeux pour ressembler aux siennes, notre amour profond pour les oeufs et des petites parcelles de son caractère qui teintent le mien.

Maman, protectrice, grande amie et plus encore, passer du temps avec elle c’est passer du temps avec les étoiles et j’aimerais tant que tout le monde ait la chance que j’ai de pouvoir autant profiter de ma maman.

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES