​De la responsabilité de savoir quand péter sa coche quand on est un influenceur

Crédit photo: Unsplash ​De la responsabilité de savoir quand péter sa coche quand on est un influenceur

J’avoue que je suis partagée en ce moment sur l’histoire entourant le pétage de coche de P-O Beaudoin. C’est une personne qui sait créer du remous et qui a sa personnalité, mais c’est aussi une personne que je croise dans beaucoup d’endroits et qui est franchement sympathique.
 
Je sais aussi que c’est difficile de voir une situation partir en vrille et de voir des gens rire de soi sans arrêt après un post. Ça m’est déjà arrivé et c’est vraiment pas le fun même si ça fait vraiment rire des gens.
 
Mais s’il y a une chose que j’ai apprise avec mes 9 dernières années à gérer un site qui fait parfois polémique où qui réagit à ce qui se passe dans le monde assez fréquemment, c’est que c’est de notre responsabilité de prendre la parole et de faire attention à ce que l’ont dit sur les médias sociaux.
 
Dans le sens que des situations fâcheuses, il m’en arrive un paquet, je suis une personne qui bouge beaucoup à qui il arrive un paquet d’aventures tout le temps. Avec ça, j’ai la pire des chances avec les voyages et il m’arrive toujours des trucs vraiment frustrants que je ne contrôle pas – comme la fois où la tour de contrôle s’est fait ramasser par une tornade tout ça la journée du mariage d’un ami auquel j’assistais et précédé du fait que j’avais pas acheté mes billets d’avion la bonne date, la grosse affaire.
 
Bref, il faut savoir quand et comment péter sa coche, c’est une responsabilité de le faire et de savoir comment le faire surtout lorsque notre parole est publique. C’est toujours mieux d’attendre de le faire après avoir pris une marche, par exemple, pour décompresser. T’sais, la vie c’est pas juste, mais quand on a des privilèges et une influence, il faut savoir quand on utilise une demande de boycottage et son attitude devant des personnes pas mal moins privilégiées que nous.
 
Des situations fâcheuses, ça arrive tout le temps. Pis comme, c’est vraiment plate. Mais faut savoir prendre aussi sa part de responsabilité : ce que j’essaie de faire quand il arrive quelque chose. Je ne suis pas parfaite, je veux juste mettre l’accent sur le fait que de faire vivre une situation humiliante à une personne, ça aide pas d’avoir la sympathie du public.
 
Pour être déjà passée par là, je dirais que la meilleure chose à faire, c’est de s’excuser quand ce genre de situation là arrive. C’est plate, mais c’est la responsabilité du consommateur de s’assurer que son mode de paiement fonctionne avant d’utiliser un service. Il faut savoir ravaler sa fierté de temps en temps quand on a tort.
 
Et au pire, pour en avoir de temps en temps, des cartes cadeaux de carte de crédit, ça fonctionne aussi avec Uber.
 

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES