Marie-Pier Labrecque : l'actrice féministe à découvrir sans plus tarder

Crédit photo: Courtoisie Marie-Pier Labrecque : l'actrice féministe à découvrir sans plus tarder


La comédienne Marie-Pier Labrecque, que l'on voit de plus en plus à la télé et au théâtre, jouera dans la pièce Une maison de poupée dès le 12 mars à la Salle Fred-Barry du Théâtre Denise-Pelletier.

On a eu la chance de lui poser quelques questions.

1) Quel est ton parcours professionnel?

J’ai terminé ma formation à L’École nationale de théâtre du Canada en 2011. Et depuis j’ai fait majoritairement du théâtre; beaucoup de théâtre! J’ai eu le plaisir de travailler sur des projets très diversifiés en passant par la création, la comédie d’été, le drame, l’absurde, les pièces plus classiques du répertoire et même tout récemment à la tragédie! J’ai aussi eu la chance de décrocher un rôle dans le téléroman O’ au tout début de ma sortie de l’École. Cette série m’accompagne depuis le tout début de mon parcours, c’est un réel privilège de retrouver cette belle équipe à chaque année. J’ai eu quelques petits rôles ici et là en télévision, mais je n’ai presque pas fait de film; un médium que j’aimerais beaucoup explorer davantage.

2) Tu joues dans la pièce Une maison de poupée. De quoi ça parle?

Ça parle d’une femme qui s’appelle Nora. Elle fait partie de ces femmes typiques; elle a un mari, des enfants, un foyer aisé, bref, tout semble parfait. Mais Nora cache un terrible secret. Elle a falsifié des documents il y a de cela quelques années pour faire un gros emprunt d’argent. Lorsque son mari décroche un nouveau poste à la direction d’une banque, un de ses employés, au courant de l’ancienne magouille de Nora, décide de la faire chanter. C’est à ce moment que le cauchemar commence et que Nora doit user de tous ses charmes pour arriver à étouffer l’affaire. Au comble du malheur, elle réalisera quelque chose de majeur dans sa vie et elle prendra par le fait même une décision qui bouleversera sa vie et celle de toute sa famille.

3) Selon toi, en quoi cette pièce est-elle pertinente en 2019?

La pièce repose en majeure partie sur le volte-face de Nora, à la fin de la pièce. Cette finale a été tellement fulgurante, inattendue et qualifiée de féministe qu’elle a fait un véritable scandale à sa création en 1879. Ibsen, l’auteur, a même dû écrire une autre fin moins explosive, moins «féministe», afin que la pièce puisse être jouée ailleurs dans le monde.

Une maison de poupée from Théâtre Denise-Pelletier on Vimeo.

L’adaptation de Rébecca Déraspe est un véritable tour de force, car elle met en lumière cette finale explosive de jadis. Rébecca requestionne les enjeux, les réflexions de Nora et l’impact encore actuel de cette décision. Par ses sacrifices et ses interrogations, Nora parle du sacrifice de toutes les femmes et remet en perspective les acquis féminins. Il est troublant de constater à quel point cette parole est toujours vivante et dérangeante, et à quel point elle est encore significative aujourd’hui. Il y a aussi le rapport à l’argent et au statut social que celui-ci nous apporte, qui fait encore écho aujourd’hui. Nora, est prête à tout pour sauver son statut, son image qui sont devenus les éléments essentiels de ce qu’elle est et de ce qu’elle représente, au détriment de ce qu’elle est réellement. Notre société actuelle agit en ce sens. Nous vivons à une époque où la réussite économique devient la définition même de chaque individu et la peur de perdre ce statut est le moteur de beaucoup d’actions et de décisions.

4) Question TPL : quel est ton rapport à la mode?

Je dirais que mon rapport à la mode est souvent étroitement lié à mon rapport au voyage. J'adore fouiller dans les petites boutiques et les marchés aux quatre coins du globe. J’étais récemment à Berlin et je suis tombée en amour avec le quartier Friedrichshain qui regorge de jolies boutiques, de brocantes et j’ai déniché plein de beaux morceaux! J’ai aussi l’impression que de porter ses vêtements à mon retour à Montréal nourrit ma nostalgie et les mémoires de tous ces voyages…

UNE MAISON DE POUPÉE
Salle Fred-Barry du Théâtre Denise-Pelletier.
Du 12 au 29 mars 2019
Avec Kim Despatis, Marie-Pier Labrecque, Simon Pierre Lambert, Mathieu Lepage et Jean-René Moisan
 

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES