Je fais plus d'argent que mon entourage et je me sens mal

Crédit photo: rawpixel.com/Unsplash Je fais plus d'argent que mon entourage et je me sens mal

Dans la prochaine année, de nombreux changements sont à prévoir dans ma vie, principalement au niveau financier. Heureusement pour moi, ces changements sont très positifs. En effet, je termine ma scolarité et j’ai la chance de pouvoir obtenir rapidement un emploi avec une bonne stabilité financière, je laisserai donc dernière moi les emplois temps partiel et la pauvreté étudiante.  

J’ai également emménagé avec mon copain dans la dernière année, celui-ci gagne bien sa vie ce qui m’a évité bien des inquiétudes reliées à la précarité étudiante. Il va donc sans dire que la fin de mes études lui permettra également de jouir d’une plus grande aisance financière

C’est bien beau tout ça, pis ben le fun aussi pour des raisons pas mal évidentes. Pourtant, quand j’y pense je ressens surtout un malaise. Un malaise injustifié, j’en suis consciente, mais néanmoins bien présent. Depuis quelques années, je suis pas mal la seule de mon entourage à être aux études. Je bénéficiais donc de moins de moyens et je dois dire que je m’en accommodais assez bien.  Dans quelques mois à peine, je passerai d’un extrême à un autre et je serai alors l’une des mieux nanties et étrangement, je deal pas bien avec ça.  Je me sens mal de parler de mes projets qui impliquent de l’argent, de mes voyages ou de mes plus gros achats. Je ressens en effet un énorme inconfort parce que je sais que mes proches ne peuvent pas forcément se permettre tout ça, j’ai l’impression de me vanter et je me sens coupable d’en avoir plus. Comme si je ne le méritais pas tout à fait, mais au fond ce n’est pas que je crois mériter moins. Je trouve simplement qu’ils méritent davantage. 

Ce malaise que j’éprouve auprès de mes ami.e.s n’est rien à comparer à celui qui m’habite lorsque je pense à mes parents. Je n’ai jamais manqué de rien et j’ai été gâtée toute ma jeunesse. Par contre, je sais bien que tel est le cas parce que mes parents se sont très rarement autorisés des plaisirs et des folies et qu’ils ont travaillé fort. Ça me semble absurde et injuste de penser que mes parents, qui ont travaillé si fort toute leur vie, ont des conditions de travail et financières moindres à celles que j’ai alors que je commence ma vie professionnelle. Je me sens mal aussi parce que je sais que si je peux vivre une vie confortable, c’est grâce à eux et aux sacrifices qu’ils ont réalisés pour moi. Pourtant, je suis certaine qu’ils sont contents que c’est-ce qu’ils espéraient être capables d’offrir à leurs enfants. 

Si l’argent n’a jamais été un sujet tabou à mes yeux, je sens que c’est en train de le devenir. Je pèse mes mots, j’évite de mentionner certains détails qu’il m’aurait pourtant fait plaisir de partager auparavant. J’ai toujours été sensible aux inégalités sociales et je ne peux pas m’empêcher de me sentir comme une impostrice lorsque je vois que certaines personnes de mon entourage auraient davantage besoin d’argent que moi, alors que je profite en toute allégresse de ma liberté financière. C’est injuste, je le sais et je me sens indigne d’en profiter.

Vous sentez-vous coupables de faire plus que certains membres de votre entourage? Comment vous gérez ça?  

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES