Pourquoi le discours misogyne contre les influenceuses est problématique

Crédit photo: Tofros.com/Pexels Pourquoi le discours misogyne contre les influenceuses est problématique

J'ai eu un échange assez décevant dernièrement avec une vedette. Appelons-la Brittany.
Brittany avait partagé sur son compte Instagram une photo ridiculisant l'injection des lèvres avec un overlining exagéré. Elle affirmait que c'était de l'humour, que les jeunes trouvaient ça drôle.

Certes, l'humour est un prétexte dans ce contexte. Un prétexte pour étaler un jugement bien spécifique contre les chirurgies esthétiques.

Brittany prétend que les influenceuses peuvent bien faire ce qu'elles veulent de leur corps, mais que celles adoptant ces pratiques sont de mauvais exemples pour les jeunes, t'sais. Cette contradiction illustre bien l'hypocrisie des gens à l'égard de celles-ci, parce que si c'était une actrice qui avait eu une augmentation mammaire au Québec, par exemple, nous n'en parlerions même pas. Les actrices ne se font pas poser de questions en pleine entrevue sur leur processus de chirurgie. Jamais. Mais les influenceuses n'ont pas droit à la même considération quant à leur travail, on les voit constamment inférieures (oui, il s'agit bien d'un travail, vous avez bien lu).

Pourtant, une question toute simple me vient à l'esprit : pourquoi doit-on ridiculiser le physique des femmes? Si quelqu'un décide d'avoir recours au bistouri, c'est son choix et son droit. Il faudrait un permis spécial lorsqu'on est sur une plateforme suivie principalement par des jeunes pour y avoir droit maintenant? La plupart de temps, ces personnes sont transparentes quant à leur choix. Si nous voulons VRAIMENT parler d'exemple pour les jeunes, nous pourrions saluer leur intégrité, qui pourrait encourager les jeunes à s'assumer comme elles dans leurs décisions. Mais bon, ça non plus, on ne va pas en parler. On préfère nettement ridiculiser les influenceuses et les shamer sur leur physique, surtout lorsqu'elles décident d'en parler ouvertement.

Exiger que les femmes aient une image « plus saine », c'est problématique. C'est affirmer qu'il y a UN modèle à suivre. Il s'agit du rejet de toute forme de réappropriation corporelle avec une opération. Le féminisme, c'est la liberté de choix. Ce n'est pas une liste de ce qui est et ce qui n'est pas féministe. Quand elle se permet de dire aux femmes ce qui est bien ou non pour leur physique, Brittany fait preuve de misogynie. Si je peux permettre, le féminisme se doit d'inclure tout le monde, même celles (ou ceux) qui décident d'avoir recours à un service esthétique.

La misogynie ne se caractérise pas par la haine des femmes de la part des hommes. C'est en réalité la haine des femmes point. Les femmes peuvent faire également preuve de misogynie interne avec ce genre de réflexion, qui endosse indirectement une pensée moralisatrice, puritaine et « one of the boys ».

Je ne suis peut-être pas une influenceuse selon les critères Brittany, mais j'ai beaucoup de difficulté avec son discours discrimatoire envers celles-ci, qu'elle considère de haut. Elle se croit en meilleure position puisque son physique est naturel. Elle est, par conséquent, une image saine. C'est certain, elle répond déjà aux critères de beauté! Ces critères qu'on place toujours de plus en plus haut, pour ensuite reprocher aux femmes de vouloir les atteindre. Come on.

Et Brittany, crois-tu vraiment que tu es un bon exemple pour les jeunes avec ce genre de propos?

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES