Ne fait pas des macarons qui veut!

Crédit photo: Brooke Lark/Unsplash Ne fait pas des macarons qui veut!

À Noël j’ai eu la chance de me procurer un fameux mélangeur KitchenAid, le rêve! J’étais franchement décidée à faire des macarons. J’allais faire des macarons à TOUTE.

Crédit : Giphy
 

Bon. J’ai dû réévaluer mes attentes, calmer mon enthousiasme et prendre le « problème » une étape à la fois. Des macarons, ça demande de la minutie et une grande dose de patience!

D'abord, pour les coquilles, j'ai suivi cette recette en modifiant pour la couleur du colorant. Pour la ganache, j'ai utilisé différentes sources d'informations et j'ai fait quelques modifications en cours de route. Le principe de la ganache c'est de la crème et du chocolat. Ensuite, on peut broder autour de ça en y ajoutant la saveur qu'on veut (avec des fruits, par exemple). Moi j'en ai fait à la lavande et c'était d-i-v-i-n.  #PassionLavande. Il y a aussi la possibilité de faire des garnitures plus de type gelée ou encore des crèmes au beurre. Le principe est différent et je n'ai pas encore essayé. Ça ne tardera pas. Il y a tellement de possibilités de saveurs avec les macarons. Hiiii. 

Crédit: Giphy

Je vous partage ici les trucs que j’ai appris de mes quelques fournées de macarons, après visionnement de nombreux vidéos YouTube, conseils précieux (merci tellement Roxane et Olivier) et petit stress de performance. Eh oui, la pâtisserie est un art qui peut devenir un peu angoissant…

La balance
En pâtisserie, vaut toujours mieux peser les aliments que les mesurer à la tasse. Comme les macarons sont très capricieux, je vous suggère très fortement d’utiliser une balance pour vous assurer que les quantités sont vraiment exactes. Si vous vous dites « Ah, je crois que je pourrais faire sans! », c’est à vos risques et périls...
 
Le tamis
Il est très important, question de ne pas se retrouver avec des macarons tout raboteux, de tamiser le mélange de farine d’avoine et de sucre à glacer. Comme j’étais nerveuse de ne pas les réussir, j’ai tamisé le mélange de farine deux fois, mais je ne crois pas que ce soit nécessaire.
 
La meringue
Il y a deux sortes de meringue pour les macarons : la meringue italienne et la meringue française. Pour ma part, j’ai commencé avec la meringue française qui est plus facile à faire. La meringue italienne nécessite d’ajouter du sirop simple à 118 degrés pile aux blancs d’œufs. Ça demande un thermomètre et des skills de plus à mon avis. Pour le premier essai, la meringue française est un choix probablement plus judicieux.
 
Le macaronnage
Il s’agit de l’étape la plus difficile à mon avis. Vous combinez le mélange de meringue à celui de farine et sucre à glacer, puis vous mélangez doucement avec une maryse en évitant de briser trop les blancs d’œufs. Cette étape est tricky, car si vous brassez trop, les macarons seront aplatis et si vous ne brassez pas assez, ils seront gonflés et craqués. Pour cette étape, YouTube est votre ami. Ça permet de visualiser l’aspect que c’est censé avoir.
 
L’attente
À plusieurs moments, il est conseillé de laisser reposer les macarons ou des ingrédients en particulier. Prenez-vous d’avance! Les blancs d’œufs sont mieux s’ils sont à la température de la pièce. Pour ma part, je me suis procuré un gobelet de blancs d’œufs que j’ai laissé sur le comptoir toute la nuit. La ganache est également plus malléable si elle a passé la nuit au frigo. La deuxième fois que j’en ai fait, j’ai pris une journée pour les ganaches et une autre pour les coquilles de macarons.

Quand les macarons seront sur les plaques, avec du papier parchemin (ne pas mettre une surface en silicone), il faut taper la plaque sur le comptoir et les laisser à l’air libre pendant environ 45 minutes. Attention : ne pas utiliser une plaque qui n’a pas été refroidie avant. Les macarons n’aimeront pas ça. À la toute fin, lorsque les macarons sont prêts, il est recommandé de les réfrigérer pendant 24 heures. Effectivement, ils sont meilleurs, mais entre vous et moi, après autant de travail, on veut y goûter tout de suite.

Bonne chance et bonne dégustation!

Crédit : Giphy
 

Si vous avez des idées de nouvelles saveurs à essayer, partagez-les! Les prochains pour moi seront probablement au matcha ou au Earl Grey.

To be continued...

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES