La guerre des tuques : 15 tuques fabriquées au Québec

La guerre des tuques : 15 tuques fabriquées au Québec


J’ai longtemps été plus du genre à dépenser pour une jolie robe à paillettes que pour une bonne tuque en laine. J’ai toujours un peu été un peu cheap pour mes accessoires d’hiver. Pourtant, je ne porte une robe à paillettes que quelques fois par année. La tuque, par contre, se retrouve tous les jours sur ma tête de novembre à avril. Avoir chaud à la tête lorsqu’il fait -20 °C, ce n’est vraiment pas un luxe et ça fait toute la différence.
 
J’ai des souvenirs horrifiants de mon adolescence alors que j’avais les oreilles gelées en attendant l’autobus parce que je m’entêtais à ne pas mess up mon toupet aplati au fer. Quinze ans plus tard, j’ai investi dans un bon manteau et je tricote mes écharpes dans de la laine d’alpaga pour être certaine de ne pas avoir froid. Honnêtement, j’aime être confortable et être bien habillée me permet de mieux apprécier l’hiver.
 
Lutter contre le froid, je pense que c’est une de nos expertises au Québec. Quand il fait froid la moitié de l’année, on trouve rapidement des solutions pour continuer à vivre et pour apprécier la saison hivernale. Je me suis donc tournée tout naturellement vers des compagnies de la Belle Province alors que je me cherchais une nouvelle tuque. Mes collègues de TPL m’ont aidée : Elizabeth m’a recommandé d’aller faire un tour sur le site de Mimi & August – elle a 3 tuques de la compagnie montréalaise. Pamela apprécie les tuques de Fourrures Grenier et Audrey, celles de C’est beau.

Avez-vous d'autres suggestions à partager avec nous? Quelles sont vos tuques préférées pour traverser l'hiver?

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES