Appelez-la Stefani Joanne Angelina Germanotta

Crédit photo: ladygaga/Instagram Appelez-la Stefani Joanne Angelina Germanotta

Je me rappelle encore la toute première fois que j’ai entendu Just Dance, le tout premier single de Lady Gaga. Je me promenais en char avec des ami.e.s avant d’aller au Fuzzy de Laval. Oui oui, le Fuzzy! C’était dans le temps où Akon était Convict et 50 Cent n’était pas encore paumé. Elle débarquait dans le man's world musical en fracassant le top 10 semaine après semaine. Mais qui était cette femme extravagante? 

Depuis cette épiphanie, je suis devenue une grande fan de cette artiste. Bien qu’elle soit fréquemment comparée à Madonna, Lady Gaga est une artiste multidisciplinaire unique qui ne cesse de se réinventer. De la robe en viande en passant par l'outfit de Kermit à son alter ego Jo Calderone lors des VMA’s de 2011, Gaga en met plein la vue pour le plus grand émerveillement de ses fans fidèles. Chaque sortie est un événement à ne pas manquer. J’ai eu la chance de la voir à deux reprises à Montréal, dont le spectacle où elle s’est blessée à la hanche et a dû annuler le reste de sa tournée, et je peux vous dire que le show vaut pleinement le prix du billet.


Crédit : Giphy

Lorsque j’ai vu la bande-annonce du documentaire Five Foot Two sur Netflix, j’ai eu une excitation qui me rappelle celle du 24 décembre lorsque les cadeaux sont tous sous l’arbre et que nous devons attendre encore quelques heures avant de les ouvrir. Hier soir, alors que mes enfants étaient bien endormis, je me suis installée dans mon sofa Ikea avec un café glacé parce que t’sais, la canicule d’automne, et j’ai écouté d’un jet le docu tant attendu. 

J’ai ri, j’ai braillé, j’ai applaudi, mais j’ai été surtout inspirée. Cette femme d’à peine 7 mois mon aînée a une carrière qui fait rêver. Cependant, tout succès vient avec son lot de chutes et de travail acharné. Bon, c’est évident que tout documentaire produit par l’artiste en question n’est pas très objectif. Il veut bien montrer les plus belles facettes même dans les pires moments, mais c’est bien correct. J’y ai vu une femme forte et vulnérable, fonceuse et craintive, accomplie et insécure. J’ai lu certaines critiques qui l’accusaient d’être contradictoire, mais c’est ça, la vraie vie, guys

La jeune Lady Gaga nous dévoile aujourd’hui Stefani Joanne Angelina Germanotta, une Italienne de New York proche de sa famille, de ses fans qui se bat contre la misogynie du monde artistique et qui mène d’une main de fer tous ses projets. La femme qui vient d’avoir 31 ans se livre ouvertement sur ses peurs, sa douleur, ses ruptures amoureuses et l’envers de la médaille de la Glam life qu’elle vit depuis la dernière décennie. J’ai été d’ailleurs tellement touchée lorsqu’elle mentionne qu’elle se fait toucher, maquiller, coiffer, diriger, observer à longueur de journée, mais qu’elle se couche quand même seule le soir sans personne pour l’aimer réellement. 

L’album Joanne, le single Perfect Illusion, un nouveau look, des insécurités, de la pression, le show de la mi-temps du Superbowl LI, American Horror Story et tout ça en près d’un an. Je capote! Je sors un livre qu’à peine cent personnes prendont le temps de lire et ça m’angoisse à n’en pas dormir. Je ne peux m’imaginer l’impact de toute cette pression et ces attentes sur une même personne. C’est inimaginable et pourtant, elle le fait. 

Crédit : ladygaga/Instagram
 

Bref, j’aimais Gaga, mais je dois avouer avoir un encore plus gros kick sur Stefani Joanne Angelina Germanotta, femme d’affaire, artiste, féministe et humaniste. Five Foot Two ; un 1 h 40 d’émotions et de pure admiration. 

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES