Mauvaise relation avec l’activité physique? Vous ne bougez peut-être pas pour les bonnes raisons

Crédit photo: Viktor Jakovlev/Unsplash Mauvaise relation avec l’activité physique? Vous ne bougez peut-être pas pour les bonnes raisons

J’ai longtemps bougé par obligation et je dois avouer que je détestais y aller à chaque fois, et ce pendant plusieurs années. Je me forçais à le faire pour des raisons auxquelles je jugeais bonne : pour le poids, pour bien paraître, pour plaire. Malheureusement, ce n’était pas une manière d’apprécier l’activité physique puisque j’entretenais une relation négative avec mon corps, comme une sorte de punition.  Ce qui se produisait inévitablement? J’abandonnais. Je n’étais pas motivée à continuer parce mes raisons de bouger n’étaient pas dans mes valeurs profondes, mais elles étaient plutôt superficielles et vagues.  
 
J’ai compris que bouger pour le bien-être ou le plaisir me motive beaucoup plus à le faire régulièrement parce que j’en ai envie. J’ai envie de m’offrir ce cadeau et de me faire du bien! Je crois important de comprendre pourquoi nous bougeons pour créer des bonnes habitudes pour la vie. Et vous? Pour quelles raisons bougez-vous? Est-ce que c’est forcé? Obligatoire? Ennuyant? Amusant? Déstressant?
 
Trucs pour développer l'activité physique sainement :

1. Trouver LA bonne raison de bouger
Bouger pour la santé ou pour la perte de poids peut sembler être de bonnes raisons, mais la science de la motivation nous dit toute autre chose. L’être humain est très motivé par une gratification directe et immédiate plutôt qu’un objectif lointain et vague. C’est pour ça qu’il est important de connaître ce qui nous interpelle profondément à bouger, qui est positif et nous fait du bien pendant que nous le faisons. Il est primordial que ça reflète nos valeurs et notre identité, sinon nous abandonnons très vite.
 
2. Lâchez le mental et allez dans vos propres sensations au lieu de ce que vous « devriez » faire
Quand nous réussissons à nous connecter à nos sensations, il arrive une horde magnifique de solutions toutes faites pour nous. Même s’il était écrit d’aller courir dans notre agenda aujourd’hui, il se peut très bien que notre corps nous demande une activité physique un peu plus relaxante. Nos pensées sont toujours très actives et malheureusement nous prenons souvent un parti pris plus élevé pour la tête que pour la sagesse de notre corps. Ce dernier a toujours l’heure juste, peu importe ce que notre mental veut nous convaincre de faire. Nous en bénéficierons beaucoup plus ainsi! Les risques de blessures seront grandement diminués et le stress sur le corps sera adouci par notre écoute.
 
3. Ayez du plaisir!
Le plaisir véritable en bougeant se produit par le ressenti et non par le mental. Si nous nous concentrons sur nos sensations au lieu de notre apparence, notre poids ou notre définition musculaire, il est bien plus agréable de bouger! Notre attention est au moment présent et nos pensées, nos jugements ou nos peurs n’ont plus autant d’importance puisque nous sommes concentrés à la tâche et vivons intensément notre corps en action. Il y a de quoi être reconnaissant d’être capable de marcher, de s’activer, de respirer comme ça! C’est peut-être une pratique difficile, mais nous en serons tellement plus vivants par la suite! Lâchons le mental pendant l’activité physique, car c’est lui qui brime cet accès rempli de richesse.

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES