Serena Williams : encore et toujours victime de muscle-shaming

Crédit photo: Harper's BAZAAR/YouTube Serena Williams : encore et toujours victime de muscle-shaming

Serena Williams est sans aucun doute l'une des plus grandes athlètes de sa génération. Elle a confirmé le tout en gagnant son 21e titre grand chelem à Wimbledon. À un tournoi d'égaliser le record de Steffi Graf, Serena ne démontre aucun signe de ralentissement depuis qu'elle a décroché quatre titres grand chelem consécutifs.

Cependant, son talent, le nombre impressionnant de victoires ou ses projets dans l’industrie de la mode ne sont pas ce qui retient l’attention des médias. Par contre, son corps est toujours un sujet chaud de l’actualité. Pourquoi? Parce qu'elle est musclée et que ça dérange les gens. Reste qu'elle est loin d'être la seule athlète féminine à l'être. Le muscle-shamingça ne devrait pas exister.

Serena Williams est une belle femme musclée avec des courbes. Vous n’aimez pas ça? Fine! Vous la trouvez laide? Possible! Tous les goûts sont dans la nature, qu’ils disent. Sauf que ce n'est pas nécessaire d’aller le crier sur tous les toits en écrivant des tweets sous-entendant qu’elle prendrait des stéroïdes ou des tweets qui font simplement l’insulter. #BreakingNews : chaque personne est unique et a un corps différent.

Crédit : Montage Perrye-D. Séraphin
 

Serena est une femme à l'aise avec son corps et continuera à poser pour diverses publications, à s’entraîner, à battre des records et à marquer l’histoire sans se soucier de ce que les gens pensent de son corps. Elle n’est pas une mannequin de Victoria's Secret. Elle n’est pas votre blonde potentielle. Elle est une athlète. Elle mérite de se faire respecter en tant que telle, non seulement par les médias ou par ses confrères, mais aussi par le public.

La campagne #CoverTheAthlete sert justement à dénoncer ce genre de chose. Le but est de faire réaliser que les athlètes masculins et féminins ne reçoivent pas le même traitement médiatique.
« Certains commentaires sexistes, des questions d'entrevue inappropriées et des articles axés sur l'apparence physique ne banalisent pas seulement les réalisations d'une athlète, mais envoient aussi un message que son mérite est basé sur son apparence et non sur son talent. » 
 

Crédit : CoverTheAthlete/ YouTube

En fin de compte, si vous avez le temps d’insulter Serena dans les journaux ou sur les réseaux sociaux, je vous souhaite de vous trouver un nouveau passe-temps parce que Serena Williams a probablement d’autres matchs à gagner au lieu de vous entendre chialer!


Crédit : BuzzFeed
 
Avez-vous déjà remarqué ce genre de commentaires émis envers Serena Williams ou d'autres femmes athlètes? Avez-vous déjà subi du muscle-shaming

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES