Cheveux blancs au féminin

Crédit photo: Indiana Caba/Flickr Cheveux blancs au féminin

L’été de mes 13 ans, je me rappelle avoir découvert mon tout premier cheveu blanc. Il était là, sur ma tête, contrastant avec les 100 000 autres. Je l'ai arraché sans faire de cas.
 
À 16 ans, ce sont mes amies qui me les arrachaient : « Oh, t’as un cheveu blanc! Tu veux que je l’enlève? »
 
À 19 ans, ma tête en était parsemée et ma pince à épiler ne pouvait plus fournir. Lorsque je rencontrais des gens, leur regard effectuait un aller-retour assez peu subtil entre mes pupilles et mon cuir chevelu. 
 
À 20 ans,  je m’attirais des commentaires dans les files d’attente : « Pauvre petite fille, avoir des cheveux blancs aussi jeune! » QUEL DRAME!
 
À 23 ans, mes cheveux sont entièrement colorés et mes repousses, argentées. Dans son article, Jérémie mentionne que les femmes choisissant de garder leurs cheveux blancs sont applaudies pour leur décision de vieillir naturellement. Quant aux hommes, leurs tempes grisonnantes sont considérées séduisantes. Why?
 

George Clooney
Crédit : Giphy

Cela semble remonter à très loin, lorsque nos ancêtres préféraient la jeunesse chez une femme puisqu'elle était synonyme de fertilité : une question de survie. Les choses ont évolué depuis, mais l’industrie des cosmétiques a bien compris l'intérêt de nous inciter à lutter contre ce phénomène irréversible qu'est le vieillissement. 

Il y a quelques jours à l'université, j'ai vu une jeune femme de mon âge assumer ses cheveux blancs. Elle en avait beaucoup, et je trouvais ça vraiment beau. Pas juste beau parce que la blancheur de ses mèches contrastait avec son gilet rouge, mais parce qu’elle a réalisé que c’est ben correct et, surtout, tellement pas grave.
 
Je n’ai pas encore franchi le pas : je teins ma chevelure religieusement. L'aspect dru de ces cheveux incolores m'énerve un peu. D’ailleurs, c’est mon père qui se charge de mes repousses! #SuchCoiffeur. Cependant, je suis de plus en plus tentée d’oublier la coloration pendant quelques mois, question d'essayer le naturel. Bien entendu, ça ne m'empêchera pas de teindre mes cheveux à nouveau puisque j'ai un plaisir quasi malsain à changer de tête. J'aimerais toutefois que les femmes (moi y compris) ne ressentent jamais l'obligation de le faire parce que grisonner « c'est mal ».

Les cheveux blancs ont-ils fait leur apparition très tôt sur votre tête? Si oui, comment avez-vous géré ça? Recevez-vous des commentaires à ce propos?

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES