Festival de cinéma de la ville de Québec : du beau, du bon et du pas cher!

Crédit photo: Camille L. De Serres Festival de cinéma de la ville de Québec : du beau, du bon et du pas cher!

Le Festival de cinéma de la ville de Québec 2015 prend d’assaut le vieux Québec jusqu’à dimanche prochain. J'ai eu la chance de participer aux premiers jours de l'événement et j'y passerais certainement ma semaine à regarder des films si je le pouvais. #LeRêve

 
Crédit : Camille L. De Serres
 

Pour sa 5e édition, le FCVQ propose une riche programmation de courts et de longs métrages d’ici et d’ailleurs. Des salles inusitées comme le Cabaret du Capitole accueillent les festivaliers dans le Vieux-Québec et ses environs. En plus de ce setting charmant, notez que les billets ne sont pas plus chers qu'une séance ordinaire au cinéma. Pour les plus fauchés (et/ou curieux), des films sont également diffusés gratuitement le midi et le soir en plein air à la Place D’Youville.
 

 
Crédit : Camille L. De Serres/Instagram
 

Le Festival s'est ouvert sur le film Paul à Québec, inspiré par la populaire BD. Pour l'occasion, un beau gratin de personnalités québécoises a traversé la Place D’Youville sur un tapis rouge entouré de fans, de touristes et de curieux. À l'entrée de la salle, j'ai d’ailleurs presque foncé dans Karine Vanasse, la productrice du film. Je ne sais pas si c’est à cause de visionnement abusif de l'émission Les Débrouillards ou d’une surdose de la série les Deux Frères, mais j’étais vraiment impressionnée par la starlette de Pan Am.

 
Crédit : Camille L. De Serres
 

J’ai poursuivi mon festival le lendemain avec le visionnement d’un classique de Denys Arcand. Le grand monsieur du cinéma était même sur place pour donner la « classe de maître » du festival. Je me sentais privilégiée et quasi-imposteur dans cette salle ou de nombreux érudits du cinéma étaient rassemblés.
 

 
Crédit : Camille L. De Serres
 

Heureusement, c’est toute la beauté d’un festival comme celui-là. Que vous soyez des cinéphiles aguerries ou que votre culture cinématographique repose sur Netflix n’a pas d’importance. Le FCVQ crée un espace-temps sans prétention propice à la découverte. Je manquerai plus de le fréquenter!  

Irez-vous faire un tour au FCVQ? Avez-vous déjà participé à un festival de cinéma?

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES