Magasiner avec des filles minces quand tu ne l’es pas : les réflexions.

Magasiner avec des filles minces quand tu ne l’es pas : les réflexions.

Je magasine souvent toute seule ou avec mon chum. C’est vraiment rare que je sois accompagnée. En fait, ce n’est pas que je n’aime pas magasiner, au contraire, c’est juste que je sais ce que je veux, et je ne gosse pas dans un magasin trois heures de temps pour m’assurer que c’est LE morceau que je cherche. Au pire, si ça ne va pas, je vais le rapporter ou je le revends plus tard. 

La vie a fait en sorte que j’aille magasiner avec des filles plus minces que moi (genre de deux tailles), il n'y a pas si longtemps. L’affaire, c’est que même si je suis très satisfaite de mon corps au quotidien, je n’ai pas trouvé ça le fun

J’en suis restée avec un manque de sensibilité en travers de la gorge. 

Ce n’est pas tant des remarques sur mon poids qui m'ont laissé ce goût amer, mais plutôt un sentiment que la mode n'est pas encore vraiment faite pour les filles médium-large. Ça ne m’arrive jamais de me dire : « Oh yes! Enfin, un truc qui est vraiment fait pour ma size. » La façon dont les vêtements sont coupés, c’est sur le modèle d’une fille mince. 

Je ne peux pas en vouloir à mes amies plus minces d’être minces. On mange sensiblement les mêmes affaires, le même nombre de trucs quand on est ensemble. Elles ne font pas extrêmement attention, même si je sais qu’elles font peut-être plus attention à ce qu'elles mangent que moi. D'ailleurs, je ne reçois jamais de remarque désobligeante de ce côté-là de leur part. Nous respectons nos choix.

Mais certains agissements me gossent. Comme quand on me dit plusieurs fois que le small est trop grand pour l’une ou pour l’autre. Ce n’est pas dit méchamment, mais ça veut souvent dire que je n’ai pas rapport de passer du médium au large parce que mes hanches ne fittent pas dans un certain morceau. Essayer des pantalons à côté d’elles, c’est aussitôt me sentir comme un éléphant qui essaie de passer dans une porte trop petite. 

Mais je n’ai pas de problème d’image en général. 

Par contre, me faire convaincre d’essayer des trucs plus serrés quand je sais que je ne rentrerai pas dedans ou essayer le chandail d’une autre quand je sais que ce n’est pas ma taille, je n’aime pas ça. Me faire dire que je prends mes vêtements trop grands aussi. Ce n’est pas le fun de se sentir serrée dans ses vêtements. Jamais. Ni essayer de se faire convaincre qu’une taille plus petite est mieux.

Pis, je ne veux pas que les filles plus minces se disent « OMG, c’est quoi, on a plus le droit de magasiner avec des filles plus grosses? ». Ce n’est pas ça le point. Je ne veux pas juste magasiner avec des filles de ma taille. Je veux juste dire qu’il faut faire attention aux remarques qu'on fait et avoir une sensibilité particulière lorsque l’on compare son corps avec celui d’une autre personne. 

Je ne suis pas plus fine qu’une autre; j’ai déjà dit à une amie d’essayer une robe que je trouvais grande et, lorsqu'elle s'est rendu compte que la robe ne lui allait pas, ça lui a fait de la peine. Ça l’a brassée intérieurement. Je vis la même chose souvent. 

De mon côté, j’essaie aussi de relativiser les remarques. Je sais que je suis plus grosse que certaines personnes et plus mince que d’autres. 

En fin de compte, j’aimerais aussi que certains vêtements soient pensés autrement. Que l’industrie de la mode pense aux femmes avec un petit ventre. Que l’industrie pense aux femmes avec des hanches. Parce que je sais que je ne suis pas la seule à en avoir et que ça ne devrait pas être aussi compliqué de magasiner des vêtements. 

Est-ce que ça vous arrive d’avoir de la peine en magasinant avec vos amies? 

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES