« Le 12 août, j'achète un livre québécois » : des suggestions de lecture pour bien terminer l'été!

Crédit photo: Valérie D'Auteuil « Le 12 août, j'achète un livre québécois » : des suggestions de lecture pour bien terminer l'été!

C’est l’an dernier que les auteurs Patrice Cazeault et Amélie Dubé ont lancé l’initiative « Le 12 août j’achète un livre québécois » et le mouvement est de retour cette année pour redonner un petit coup de main à l'industrie québécoise du livre.  
 


Crédit : Le 12 août, j'achète un livre québécois/Facebook

J’ai commencé à vraiment m’intéresser davantage à la littérature québécoise en deuxième année de mon baccalauréat seulement. J’ai lu mon lot de romans de La courte échelle et de livres jeunesse québécois dans mon jeune temps, mais il s’est produit un déclic quand j’ai lu Bonheur d’occasion de Gabrielle Roy et que je l’ai analysé en profondeur. Notre littérature est belle, forte et mérite d’être célébrée. C’est pourquoi je vous invite à prendre part au mouvement et à courir chez votre librairie de quartier vous procurer une œuvre québécoise le 12 août. Et si vous ne trouvez pas ce que vous cherchez, commandez-le!

Je vous ai préparé des suggestions au cas où vous ne sauriez pas quoi acheter et aussi parce qu’avoir autant de choix de qualité, c’est épuisant!

Ce qu’il reste de moi de Monique Proulx
 

L’auteure peint une impressionnante fresque de la métropole qui vous fera découvrir Montréal par ses voix multiples dans une grande symphonie où se mêlent personnages historiques et contemporains.

La déesse des mouches à feu de Geneviève Pettersen
 

Un livre qui donne envie de tout foutre en l’air et une lecture intense qui vous fera revivre vos premières fois. C’est l'histoire de Catherine et son adolescence sombre, la musique, l’amour et un combat intérieur mené au rythme du punk-rock et des soirées de débauche au Saguenay en 1996. 

Cœur de slush de Sarah-Maude Beauchesne
 

Un roman à dévorer dans le bain, ou couchée dans l’herbe avec une grande slush bleue. C’est le premier amour de Billie, l’amitié et les sentiments qui naissent avec toute la magie de l’été. C’est aussi tenter de survivre dans le grand écart entre la vie d’adolescente et le monde des adultes. C’est devenir une femme avec tout ce que ça implique émotionnellement.

Le carnet écarlate d'Anne Archet 
 


Crédit : editions-rm.ca

La plume d’Anne Archet, mystérieuse pornographe, est charnelle et envoûtante dans ce recueil de fragments érotiques lesbiens illustré par Mélanie Baillairgé. À lire à voix haute pour saisir le charme sulfureux des mots et en silence pour en apprécier la découverte des corps et du plaisir au féminin.

Kamouraska d'Anne Hébert 
 


Crédit : renaud-bray.com

Un classique à découvrir, ou à redécouvrir. Un de mes romans préférés, mais également un des plus beaux joyaux de la littérature québécoise féminine. Un roman de neige, de passion et de sang qui ne cesse de me surprendre.

Le ciel de Bay City de Catherine Mavrikakis 
 


Crédit : renaud-bray.com

J’ai un gros faible pour Catherine Mavrikakis. Ses romans me chamboulent. Celui-ci était au programme d’un cours sur la judéité québécoise durant mes études et il m’a profondément marquée. C’est une histoire d’avenir prometteur, de l’Europe dévastée par la Seconde Guerre mondiale et de la place d’une enfant américaine profondément hantée par le spectre du sort réservé aux juifs et à sa famille. C’est un roman portant sur la mémoire, sur le passé et sur le ciel qui assiste, muet, à toute la souffrance sur la terre.

Les promoteurs du mouvement vous invitent aussi à publier un selfie avec votre trouvaille ou tout simplement une photo de votre nouveau livre sur les réseaux sociaux. Suivez le mouvement sur Facebook et faites-vous plaisir le 12 août tout en encourageant la culture québécoise et en faisant rayonner les auteurs d'ici!

Quel livre allez-vous acheter le 12 août? Avez-vous d’autres suggestions?

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES