4 kits pour faire la paix avec la transpiration estivale!

Crédit photo: The OP Life 4 kits pour faire la paix avec la transpiration estivale!
Dans la vie, je transpire.

Je transpire quand je suis stressée. Je transpire quand je ris trop. Je transpire quand je pleure longtemps. Je transpire dans des situations sociales où je ne suis pas à l’aise. Je transpire quand j'enseigne. Je transpire quand je marche un peu vite pour me rendre à un endroit où les gens me demandent : « Coudonc, as-tu couru? ». Je transpire INCOMMENSURABLEMENT quand je m’entraîne. 
 

VIENS M'EMBRASSER.
Crédit : Aurélie Couture

Inutile de vous dire que l’été, avec le soleil et l’humidité, je suis un cours d'eau humain. En 30 saisons chaudes passées sur terre, j'en suis venue à développer des trucs pour rester distinguée (lol) malgré les eaux de ruissellement.

1. J’essaie de choisir des tissus et/ou des couleurs qui ne laissent pas paraître les ronds de transpiration.
J’ai appris de mes mauvaises expériences avec le chambray et le chiné, qui tracent beaucoup trop rapidement la carte de #SudationLand. (Je prends ici un petit moment pour attirer votre attention sur la laideur du mot « sudation ». Voilà.)

Le coton de ce haut Josiane Perron ne me trahirait pas, lui.

Crédit : Aurélie Couture via Polyvore

J'abuse aussi de la rayure matelot. Le blanc et le marine forment une percutante combinaison cache-taches mouillées.

Crédit : Aurélie Couture
2. Je porte des vêtements qui laissent passer le plus d'air possible. 
La semaine dernière, j’ai acheté, chez Aritzia, cette combinaison ouverte sur les côtés. Depuis, je la porte tout le temps. La coupe est super originale et polyvalente : elle peut être agencée avec un t-shirt un peu ample, un haut de bikini ou un crop top
 
Confession : je suis allée chercher les parfaites sandales Clarks, à gauche, après les avoir vues sur Théo. Théo, j'ai volé ton âme.
Crédit : Aurélie Couture via Polyvore

Si ma penderie contient à peu près 147 variations sur le thème de la combinaison et du combishort, je ne suis pas une grande porteuse de robes d’été. Seulement, j’avoue que la brise circule bien en Jésus Christ là-dedans. Voici deux de mes modèles préf', grandes eaux-friendly : une coupe ample avec dos ouvert (les bretelles sont croisées à l’arrière et c’est franchement génial) et une robe chemise, parce que les robes chemises, c'est la vie.

 
Crédit : Aurélie Couture via Polyvore

3. J’essaie de privilégier les couleurs pâles (même si j'adore le noir) et les étoffes légères, question d’avoir moins chaud à la base. 
Ma trouvaille de la saison : cette blouse sans manches, légère, souple, qui tombe ultrabien. J’aime la porter avec un pantalon relax et des Birkenstock : elle vient casser le look hippie et me fait tout de même sentir en pyjama. Winner.

Crédit : Aurélie Couture via Polyvore
 
J'ai aussi quelques stratégies complémentaires :
  • Éviter le plus possible de transporter des sacs à main ou des sacs à dos imposants qui me collent au corps. 
  • ​Me coiffer pour dégager ma nuque et, au besoin, mon front.
  • ​Traîner avec moi de quoi me matifier la face et peigner mon toupet humide.
  • ​Me vaporiser avec une brume aromatisée, aka la noix de coco de Body Shop, pour que les gens associent ma liquéfaction à une bonne odeur (moi > Pavlov).
  • Surtout, me répéter que, ma foi, mon corps est fait de même et c’est tout.
 
Avez-vous des trucs pour dealer avec l’humidité estivale?

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES